Fière ottavien depuis toujours, Maxime Brisson fut entouré par la musique dès un jeune âge. Que ce soit avec de la musique chorale ou de la musique traditionnelle, la musique a toujours fait partie intégrante de sa vie de jeunesse. De plus, son père étant enseignant de musique, il prenait déjà plaisir à entendre des harmonies de concert tout jeune. Il débuta ses étOdes à l’école élémentaire catholique Préseault, à Orléans, et déjà, commença son parcours musical avec l’apprentissage du piano et sa participation à la chorale de l’école.  Il commence ensuite ses études secondaires à l’école Béatrice-Desloges, où il est exposé à l’apprentissage des instruments d’harmonie, et commence à apprendre à jouer le saxophone. Son amour pour cet instrument polyvalent se développe rapidement. Il poursuit ses études en s’inscrivant au Centre d’Excellence Artistique à l’école secondaire publique De La Salle, où il découvre encore d’autres instruments ainsi que sa passion pour les ensembles, grands ou petits. Durant son parcours à De La Salle, il étudie avec James O’Farrell. Durant sa 11e année, Maxime Brisson décide de se joindre à la Réserve des Forces Armées Canadiennes en tant que musicien dans la fanfare des Governor General’s Foot Guards. Il sera membre de ce groupe, ainsi que membre à part entière des Forces armées canadienne durant plus de 10 ans, le menant à être un musicien très actif dans la région d’Ottawa-Gatineau, et lui donne l’occasion de participer en tant que musicien professionnel à des événements militaires partout en Ontario, au Québec, et même jusqu’aux Bermudes.

Graduant du CEA, il se rend à l’Université d’Ottawa pour  entreprendre un baccalauréat en musique (saxophone/interprétation), étudiant avec Jean-Guy Brault et Victor Herbiet, un ancien de De La Salle. Son parcours à l’université le pousse aussi à se joindre à l’ensemble à vent, à l’ensemble de saxophones et à la chorale de l’université d’Ottawa. En troisième année, alors qu’il débute son cheminement dans le profil d’interprétation, il participe au Concours de concerto de l’Université d’Ottawa et décroche la troisième position du concours. Durant ses années à l’université, M. Brisson sera choisi comme membre de la musique de la Garde de Cérémonie à plusieurs reprises, et sera désigné chef de section des saxophones à l’été 20011 et 2012.

Maxime Brisson poursuit ses études à l’Université d’Ottawa en étant accepté dans le programme de maîtrise d’interprétation en 2012. Il termine ses études musicales en 2014, et complète sa formation en éducation l’année suivante. Maxime Brisson continue à être un musicien très présent sur la scène musicale d’Ottawa, comme membre du quatuor de saxophone Trillium et en participant à plusieurs projets majeurs, comme par exemple en tant que coordinateur musical local et adjoint à la direction musicale pour le projet La Machine à l’été 2017.